LES SERVICES AUX AINES

Bien vivre à Dol est une préoccupation majeure et quotidienne du Maire et des élus, qui réfléchissent et agissent dans ce sens pour toutes les catégories de la population de notre ville et notamment nos aînés.

  • Le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS), hébergé à l'Espace social, gère un service de 25 Auxilliaires de Vie, anciennement appelées Aides Ménagères. Le CCAS s'occupe de toutes les modalités administratives de ses usagers : démarches auprès des caisses de retraite, des mutuelles et du Conseil Général, gestion du personnel. Le service fonctionne 7 jours sur 7. La directrice est Mme Le Nel Laurence, vous pouvez la joindre au 02 99 48 48 18.

     
    Autre possibilité : l'ADMR du Pays de Dol propose 2 services : un service d'aides à domicile et un service de maintien et de soins à domicile ( SMAD).
     
     
    Un service de portage de repas à domicile a été mis en place à Dol et dans toute la Communauté de Communes, en collaboration avec la MSA. Les repas sont fabriqués et livrés une fois par jour par la société AMPER, et ce 7 jours sur 7. Ils doivent être réchauffés.
    Nouveautés 2012 : mise en place d'une formule midi et soir.
    Renseignements : auprès de la MSA, du CCAS, d'Amper au 02 99 01 83 27 ou sur le site www.amper.asso.fr
     
     
    Pour les repas, les bouchers - charcutiers - traiteurs de la ville proposent également de nombreux plats à emporter.
  •  

     

     

    La Résidence La Parentèle accueille ses premiers pensionnaires depuis le mercredi 1er février. Quelques jours auparavant, plus de 600 personnes sont venues découvrir le bâtiment, à l'occasion d'une journée « Portes ouvertes ».

     

    Pris en charge par le personnel de l’établissement, les visiteurs ont pu cheminer dans les différentes parties du bâtiment et se rendre compte que tout était prévu pour accueillir les futurs résidants dans les meilleures conditions possibles.
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    A cette occasion, Hélène Quillien, Directrice et Denis Rapinel, Président du CCAS ont été heureux de faire visiter l’établissement à Michel Esneu, Sénateur-Maire Honoraire et de dévoiler avec lui un tableau évoquant le nom de cette nouvelle résidence.
     

     

     

     

    D’un coût total de plus de 7,3 millions d’euros, ce bâtiment est construit par Emeraude Habitation (principal bailleur social sur le nord du département) en étroite concertation avec le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Dol, le futur gestionnaire.

     

     
     
    Ce nouvel immeuble qui fait maintenant partie du paysage du quartier de la Belle Etoile, comporte 72 places classiques et 8 places Alzheimer, avec éventuellement des places d’accueil de jour, souvent souhaitées par les aidants familiaux. La possibilité d’une éventuelle extension de l’unité Alzheimer a été prise en compte dans l’élaboration du projet architectural.
     
    Construit en H et sur 3 niveaux, le bâtiment a permis d’optimiser à la fois son impact sur le terrain (lutte contre l’étalement urbain) et les déplacements internes des résidants et du personnel.
     
    Dans la partie centrale , sont regroupés les services d’animation et de restauration, entrecoupés de nombreux petits espaces ou salons de détente,  débouchant le plus souvent sur les grandes terrasses orientées plein sud et un jardin résidentiel , propice aux promenades.
     
     
    La résidence, si elle s’inspire de l’architecture locale (toits en ardoise, rythme vertical des percements), a cependant été conçue avec le souci du développement durable, notamment en matière d’économies d’énergie (construction en briques, présence de panneaux solaires pour l’eau chaude sanitaire…)
     

     
    La mixité sociale est favorisée au travers de la présence de ce nouvel équipement à proximité immédiate d’une école maternelle  et élémentaire, un lotissement de maisons individuelles et enfin de la salle des familles.
     
     
     

     

     

    Pourquoi "La Parentèle" ?
     

    Selon l’Encyclopédie « Universalis », la parentèle désigne tous les parents d’une personne donnée, sans qu’ils aient pour autant un ancêtre commun : la parentèle comprend, non seulement les enfants, petits-enfants, frères et sœurs, mais aussi, les beaux-frères, belles-sœurs, brus ou gendres, etc.

     
    Suite à une quarantaine de propositions de noms, le groupe constitué à cet effet a décidé de retenir «La Parentèle» proposée par Michel Esneu, Sénateur-Maire honoraire de Dol de Bretagne. Voici l’explication qu’il en a faite et qui est mise en valeur dans un beau cadre positionné dans le hall de la résidence :
     
    «Il convient pour le gestionnaire «Ville de Dol» de faire vivre cet établissement en lui donnant un visage humain; c'est pourquoi le choix d'une dénomination originale peut déjà représenter un signe fort. Pour ce faire je suis allé puiser, tout simplement, dans les mots de notre langue française.
    C'est ainsi que l'expression «La Parentèle», m’est venue. Elle confère du Sens à la mission que l'on se donne et ouvre sur le langage du cœur. «La Parentèle» se veut être l'espace-familles qui réunit l'ensemble des parents de cette même Humanité que nous formons ensemble et qui ne cesse de se construire quel que soit l'âge. Les Valeurs Familiales, universelles dans le monde, sont donc à portée de main et de cœur en ce lieu privilégié de Fraternité de notre commune».
     
    En choisissant le nom proposé par M Esneu, la ville de Dol est fière d'honorer l'action municipale de son ancien premier magistrat, initiateur entre autres de ce beau projet au service de nos aînés.
  • La résidence de l'Abbaye est située au 61 de la rue de Dinan.
    Personne morale de droit public, l’établissement est géré par un conseil d’administration présidé par le Maire de la commune et composé de représentants des collectivités, des organismes d’assurance maladie, du personnel, et des résidants.
    La direction est assurée par un directeur nommé par le Ministère de la Santé Publique, M. Béasse, joignable au 02 99 48 01 77.
    Le maison de retraite compte 135 lits et un foyer de vie de 55 lits pour adultes handicapés.
    La construction, l'année passée, d'une unité Alzeimer permet d'apporter confort et sécurité aux résidants concernés.